@nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses <p>Créée en janvier 2006 au Département de français de l'Université d'Ottawa, <strong>@nalyses</strong> publie des études universitaires qui, par leur problématique ou leur approche, visent à renouveler le discours critique et à étendre le champ des connaissances sur les littératures franco-canadiennes et québécoise.<br><br>Ouverte aux études des corpus franco-canadiens et québécois d'hier à aujourd'hui, elle ne rejette a priori aucun courant théorique et accueille&nbsp;:</p> <ul> <li class="show">des dossiers regroupant des études sur un auteur ou une thématique;</li> <li class="show">des articles autonomes traitant d'une problématique particulière;</li> <li class="show">des entrevues avec des écrivains.</li> </ul> fr-CA <p>Les textes sont publiés sous licence <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons">Creative Commons</a> et restent la propriété de leurs auteurs. Ceux-ci sont seuls responsables du contenu des textes publiés.</p> analyses@uottawa.ca (Benoit Doyon-Gosselin) jeanette.hatherill@uottawa.ca (Jeanette Hatherill) jeu, 13 aoû 2020 10:46:55 -0400 OJS 3.1.2.1 http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 Œuvres-frontières de la littérature québécoise des années 1930-1940 https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4758 <p>Introduction du numéro</p> David Décarie, Pierre Rajotte Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4758 jeu, 23 jui 2020 13:58:44 -0400 Aux frontières de la vérité. Essai à propos de quelques récits mémoriels du siècle passé https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4759 <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;Réflexion sur la forme particulière que prend le dire vrai en littérature, dans les récits de soi voués à la référence personnelle ou historique. Le corpus : récits brefs canadiens-français du milieu du XXe siècle. Après reconnaissance de quelques-unes de leurs caractéristiques définitoires, il s’agira de présenter des thèmes et d’étudier leur statut de crédibilité. La conclusion rapporte cette question à l’évolution du champ littéraire canadien-français contemporain.</p> Denis Saint-Jacques Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4759 jeu, 23 jui 2020 14:11:44 -0400 Le « roman-essai » (1934-1947). Un précurseur de l’essai littéraire au Québec? https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4760 <p>Cet article vise à décrire un nouveau type de roman qui apparaît dans les années 1930 et 1940 au Québec et que nous proposons de nommer « romans-essais ». Notre article repère dans 9 oeuvres hybrides tenant à la fois du roman et de l’essai de nombreuses caractéristiques communes (tantôt thématiques, tantôt formelles). Cet article rapproche de plus le roman-essai de la forme plus spécifique de l’essai (parfois appelée « essai littéraire ») qui a connu un développement important au Québec dans les années 1950 et 1960 et émet l’hypothèse qu’il s’agirait d’un précurseur de ce genre.</p> David Décarie, Marie-Frédérique Desbiens Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4760 jeu, 23 jui 2020 14:21:54 -0400 « Ne croyez pas ce que je viens de vous dire » Maximes et essayistes fictifs contre la pensée dogmatique https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4761 <p>Rarement utilisées jusque-là dans la littérature québécoise, les formes brèves aphoristiques sont explorées par plusieurs écrivains, à la fin des années trente et au début des années quarante. Entre «&nbsp;maximes et papillotages&nbsp;», réflexion intemporelle, bons mots et confession sentimentale, ce corpus hétéroclite met en évidence une commune tendance au morcellement, à la discontinuité, en même temps qu’une volonté de savoir passant par le travail de la phrase. Ce faisant, ce corpus s’écrit en marge ou à rebours des doctrines, manifestant à la fois l’aspiration à l’autonomie littéraire et l’affirmation de la subjectivité amoureuse.</p> Michel Lacroix Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4761 jeu, 23 jui 2020 14:29:56 -0400 La Merveilleuse Aventure de Marius Barbeau. Jacques Cartier sous l’éclairage de Bougainville https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4762 <p>En 1934, l’année même où l’on célèbre le 400<sup>e</sup> anniversaire de la découverte du Canada, Marius Barbeau, déjà connu pour son travail d’ethnologue, publie un ouvrage intitulé <em>La Merveilleuse Aventure de</em> <em>Jacques Cartier. </em>Cet ouvrage n’est pas une biographie, ni un essai historique. Il se présente comme un montage d’idées et de citations empruntant aux thèses d’Abel Lefranc (1905) qui a soutenu l’hypothèse d’une rencontre entre Rabelais et Jacques Cartier, de même qu’aux thèses de Jean Lefranc (1929), qui fait des voyages de Bougainville vers Tahiti le prolongement voire la reprise de ceux de Jacques Cartier en Amérique. Le présent article s’interroge sur la forme, les idées et la finalité poursuivies par Barbeau dans cet ouvrage qui n’a pas été retenu par sa postérité.</p> Lucie Robert Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4762 jeu, 23 jui 2020 14:38:26 -0400 Classer un inclassable : Les Voyages de Marco Polo, d’Alain Grandbois https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4763 <p class="SOUS-TITRE"><em><span style="font-family: 'Times New Roman',serif; font-weight: normal;">Les Voyages de Marco Polo</span></em><span style="font-family: 'Times New Roman',serif; font-weight: normal;">, publié en 1941 par Alain Grandbois, est généralement considéré comme un ouvrage hybride inclassable. Encore aujourd’hui, tenter de le catégoriser à l’aide des critères génériques habituels demeure un défi. La présente étude vise à pousser un peu plus loin la réflexion au sujet de cet hapax littéraire. Le problème générique qu’on rencontre à son sujet est-il aussi insoluble qu’on le laisse croire? Pourquoi semble-t-il si difficile de le classer malgré une affirmation particulièrement explicite de l’auteur dans sa préface? À l’aide entre autres d’un rapport de cause à effet entre les réceptions critiques des deux premières œuvres de Grandbois, mais surtout en nous référant aux avancées de la recherche récente sur la pratique du récit de voyage, nous proposons ici une tentative de résolution d’un problème qui relève peut-être moins du texte lui-même que du manque de (re)connaissance du genre auquel il semble appartenir. </span></p> <p class="SOUS-TITRE">&nbsp;</p> Pierre Rajotte, Simon Benjamin Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4763 jeu, 23 jui 2020 14:49:29 -0400 Kinésie et relations de pouvoir dans Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4766 <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;En raison de l’atmosphère de huis clos qu’il évoque, <em>Le poids de la neige </em>de l’auteur québécois Christian Guay-Poliquin a souvent été désigné comme un roman de l’attente et de l’immobilité. La présente étude propose de montrer que la problématique du mouvement représente au contraire une donnée centrale de ce roman, et ce, en dépit de la marge de manoeuvre foncièrement limitée des personnages sur le plan du déplacement physique. Il s’agira plus précisément d’examiner la façon dont le discours kinésique s’érige dans l’oeuvre en tant que mécanisme de pouvoir permettant à l’auteur de mettre en lumière les jeux de pouvoir entre les deux protagonistes principaux. Les gestes et les déplacements deviennent, pour le vieux Matthias et le narrateur, des outils leur permettant d’avoir prise sur l’espace et le temps tout en consolidant leur position d’ascendance à l’endroit de leur vis-à-vis.</p> Julien Desrochers Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4766 jeu, 23 jui 2020 15:10:31 -0400 Paratopies saguenéenne et populaire dans Arvida de Samuel Archibald : éléments de description d’un positionnement «quartanien» https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4765 Stéphane Girard Copyright (c) 2020 @nalyses. Revue des littératures franco-canadiennes et québécoise https://uottawa.scholarsportal.info/ottawa/index.php/revue-analyses/article/view/4765 jeu, 23 jui 2020 15:04:31 -0400