Les porteuses de langues. Perte et acquisition des connaissances linguistiques dans <i>L’Homme invisible / The Invisible Man</i>

  • Mathieu Simard

Résumé

Dans L’Homme invisible / The Invisible Man de Patrice Desbiens, les figures féminines sont des intellectuelles, en ce sens qu’elles portent et transmettent le savoir fondamental de la communauté représentée : la langue. La transmission de cette connaissance au protagoniste masculin est traduite dans la structure du texte par des variations différentielles. Selon la femme que l’homme invisible côtoie, les fragments de l’ouvrage comptent davantage de vers sur la page de gauche (qui correspond à la version française) ou sur la page de droite (qui correspond à la version anglaise).

Rubrique
Dossier - IntellectuElles : l'univers du savoir des femmes en littérature