<i>Le Sursis</i> : Un adolescent au seuil de la révolte

  • Claudia Bouliane

Résumé

Dans Le Sursis, Philippe Grésigne fuit sa famille bourgeoise au moment où des transgressions de frontières sont à la veille de faire éclater la Seconde Guerre mondiale. Il essaie de franchir la distance le séparant des autres qui l’entourent, de se dégager du cadre imposé par son milieu oppressant. La présente analyse propose d’étudier un motif essentiel, quoique peu étudié, de poétique romanesque sartrienne : le passage d’un seuil. Le narrateur décrit presque systématiquement les entrées et les sorties de son personnage dans les nombreux lieux que celui-ci visite pendant sa fugue. Le passage problématique des seuils qui se multiplient dans les déroutes de Philippe traduit spatialement la peine qu’a l’adolescent de l’entre-deux-guerres non tant à s’émanciper de son enfance qu’à s’extraire de la case dans laquelle la société le confine. Il lui faut circuler entre les classes sociales pour s’épanouir pleinement. L’étude d’extraits où il figure permet d’éclairer la progression cohérente de son inscription dans l’espace urbain.
Rubrique
Dossier - La frontière en soi. Vivre et écrire entre les lignes