La <i>Juliette</i> de Sade illustrée par Leonor Fini. Une esthétique de la cruauté

  • Valérie Mandia

Résumé

Cet article propose l’étude d’une esthétique de la cruauté à partir des illustrations que Leonor Fini, auteure-artiste à tendance surréaliste, réalise en 1944 pour une édition illustrée d’Histoire de Juliette ou les prospérités du vice. Dans une perspective intermédiale et à partir de l’idée directrice de la cruauté sadienne comme forme de méchanceté, nous exposons les conditions de possibilités de cette esthétique ainsi que ses effets plastiques sur les plans formel et expressif. Nous proposons que cette expérience marque un tournant dans l’exploration des différents rapports entre le texte, l’image et le corps féminin qui ponctuent l’œuvre finienne.
Publiée
2017-03-20
Rubrique
Dossier - Visages et vicissitudes de la méchanceté