Nathalie Quintane et la part sombre de l’histoire de France

  • Alain Farah

Résumé

Plutôt qu’un programme, la littéralité chez Nathalie Quintane est un procédé et une posture à partir desquels elle retravaille la matière historique. Plusieurs de ses oeuvres « repassent » l’Histoire officielle de la France, soit en aplatissant des personnages et événements mythifiés à des fins idéologiques dans de grandiloquents récits, soit en mettant en relief des « mauvais sujets » ou des épisodes peu glorieux omis par cécité volontaire. De la même manière que la figure de « Kroutchev » est éclipsée dans Chaussure par le soulier avec lequel il tape sur la table de l’Assemblée générale de l’ONU, Jeanne Darc déboulonne la machine à fiction de la pucelle guerrière par la mise en exergue des contingences bêtes qui la font passer de bergère consciencieuse à soldate. Alors que Cavale montre l’inconsistance et la confusion de la mémoire dans la construction de la réalité historique, Grand ensemble en découd avec la commémoration édulcorée des « événements » d’Algérie en disant crûment l’horreur cachée par les récits officiels. L’oeuvre de Nathalie Quintane est exemplaire du rôle politique de la littérature dans la résistance à l’ordonnancement de la mémoire.

Abstract

The political dimension of Nathalie Quintane’s work goes beyond her positioning in the restricted literary field. Rather than a program, her literal poetry is a device and posture allowing her to question and reshape the historical matter. Her writing revisits France’s official History, either by flattening characters and events mythicized into bombastic narratives to serve ideological means, either by showing up “bad subjects” or unglorious episodes voluntarily hidden or forgotten. As does Chaussure with the obliteration of Khrushchev’s character behind his slamming of a shoe on the UN General Assembly table, Jeanne Darc debunks the virgin warrior portrayal’s fictionalisation by showing the silly contingencies in the making a soldier out of a conscientious shepherd. Whereas Cavale shows the inconsistency and confusion of the memory in the construction of the historical reality, Grand ensemble fights the toned-down commemorations of the Algeria “events” by crudely telling the hor-rors behind the official stories. Nathalie Quintane’s work is exemplary of the political role played by literature in resisting the organization of memory.

Rubrique
Dossier - Quand la littérature sauve les vaincus de l’histoire