Les descriptions animalières dans l’Histoire naturelle de Buffon. Entre le vraisemblable de l’écrivain et le véritable du savant

Swann Paradis

Résumé


L’histoire naturelle, de par sa constitution protéiforme qui convoque le royaume de la science et celui des belles-lettres, est animée par des tensions constantes entre la référence directe au monde réel du savant et les marques de l’expressivité de l’écrivain. Nous nous proposons, à l’aide de deux cas de figure — le mystère des amours éléphantines et l’énigmatique tétée de l’éléphanteau —, d’examiner comment Buffon investit le lieu commun naturaliste non seulement au profit de l’ornemen-tation littéraire mais, aussi, de l’argumentation scientifique. En somme, le projet naturaliste de Buffon pourrait, dans cette optique, être défini comme un grandiose traitement critique et esthétique du lieu commun, véritable pierre angulaire où s’articule de manière emblématique la problématique du rapport entre science et belles-lettres au crépuscule de l’Ancien Régime, traduisant par le fait même l’instabilité générique de l’histoire naturelle.


Texte intégral :

PDF