La relation de voyage. Itinéraire d’une pratique

Andreas Motsch

Résumé


La question des genres dans la littérature viatique est aussi problématique qu’instructive en raison notamment de son hybridité. Cet article aborde la question par un détour substituant à l’analyse des procédés littéraires une approche pragmatique. En resituant la pratique littéraire dans le contexte général des activités humaines, l’article retrace l’itinéraire de la relation de voyage entre les XVIe et XVIIIe siècles. Le double parcours, historique et méthodologique, permet de déterminer les possibilités de la relation de voyage, son développement discursif et littéraire ainsi que la production de savoirs dans laquelle elle est engagée. L’accent mis sur la période de formation de notre épistémè moderne met au jour nos propres méthodes et outils analytiques et permet éventuellement de repenser  les intérêts et les limites d’une approche générique.


Texte intégral :

PDF