Annie Ernaux : le paradoxe de l’intellectuelle ou l’engagement par l’écriture

  • Frédérique Chevillot

Résumé

Cet article se donne pour but de redéfinir la position de l’intellectuel /intellectuelle dans le monde littéraire d’aujourd’hui. Il n’est en effet plus possible de se limiter à une définition de la position issue du masculin et plus ou moins inclusive du féminin, de ce qu’il faudrait désormais appeler, dans la société actuelle, une persona sapientiæ : une personne sage. Par opposition et en réponse à la définition sartrienne de « l’écrivain engagé », Annie Ernaux se présente comme une intellectuelle qui « met en gage » son travail d’écriture et son corps de femme pour l’édification de la société dans laquelle elle vit.
Rubrique
Dossier - IntellectuElles : l'univers du savoir des femmes en littérature