Retourner aux informations sur l'article « Soubdain vindrent à tas saiges femmes de tous coustez » qui prirent l’intestin de la mère pour l’enfant à naître. Louise Bourgeois et l’image de la matrone à la Renaissance Télécharger Télécharger le PDF