L’écriture du corps dans l’œuvre d’Alain Bernard Marchand

  • Claudia Labrosse

Résumé

Dans l’œuvre d’Alain Bernard Marchand, le corps des personnages et narrateurs ne s’inscrit pas dans la trame narrative par le seul recours à la représentation traditionnelle. Le corps, à l’origine de toute expérience humaine, s’inscrit aussi au cœur même de l’écriture qu’il enrobe de sa chair. Ainsi, à la lumière de notre analyse du mode de construction du corps romanesque chez Marchand, il apparaît que ce dernier occupe à la fois la position d’objet et de sujet de l’écriture, ce qui permet de parler ici d’une « écriture du corps ».

Abstract

In Alain Bernard Marchand’s novels, the bodies of the characters and narrators are integrated into the narrative framework in ways that go beyond traditional representation.  The body, the origin of all human experience, lies at the very heart of writing, which is swathed in flesh.  In light of our analysis of Marchand’s technique of creating the novelistic body, it appears that the latter is cast as both the object and subject of writing, which we may then call « the writing(s) of the body ».

Rubrique
Dossier - Écriture du corps, corps de l’écriture